16 avril 2007

Appel au vote utile contre le PS et le FN

Nous sommes peut-être à J-6 d'un des plus grand moment de l'Histoire de France: la mort politique d'une gauche qui n'a cessé depuis 1981 de prendre des gens pour des abrutis. Elle s'aprête à faire dérailler la démocratie pour la deuxième fois consécutive.

s_gonanny

obs4

obs6

PS: Pour le respect de l'équité entre les candidats, je recommande le dossier (le best of de l'anti-sarko) de Marianne de cette semaine sur le vrai Sarkozy (qui relate entre autre cette magnifique phrase de Chirac : "confier le pouvoir à Sarkozy, c'est comme organiser une barbecue partie en plein été au milieu de l'Esterel"), ainsi que le dossier du Point sur la France assistée.

Le PS a vraiment de quoi être inquiet. Méthode coué chez la candidate, alors que Rocard et Kouchner, sans doute les deux plus grandes éminences de gauche actuelle, appellent dans un dernier cri de désespoir au rapprochement avec Bayrou. Ils savent que ça sent le roussi, et on ne peut pas leur reprocher de jouer leur avenir personnel. Eux sont hors-système, mot "in" d'ailleurs. Ségo appelle à la solidarité féminine, tandis que Hollande appelle au vote utile. Il n'est plus question d'appuyer sur certaines mesures qui révolutionneront l'avenir: la planche à billet en rotative lourde n'a de toute façon jamais fait ses preuves, et tout le monde à gauche le sait très bien. Dans son spot de campagne, Ségo est la seule, je dis bien la seule, à ne pas mettre en avant la moindre mesure, se contentant de lire son CV.

Les barons de la gauche caviar appellent en bons technocrates leur électorat à jouer sur des paramètres purement électoraux, plus que sur un choix idéologique. Le programme existe pourtant, des brillants intellectuels y ont participé (l'économiste Thomas Piketty par exemple), mais mieux vaux faire des grandes phrases, promettre à tout va, compatir, sortir les petits drapeaux et recompatir plutôt que d'essayer de sortir quelque chose de cohérent et surtout d'inspiré, que ce soit du modèle blairiste, scandinave, espagnol, même chinois avec la justice commerciale qui va avec, mais surtout inspiré tout court.

Le PS va apprendre à ses dépens qu'il n'est pas possible d'infantiliser les français comme ceux-ci l'ont été tout au long de cette campagne. De la morale de l'action aux idées neuves, de la féminitude à la victimisation pour se dérober des vraies questions, des bourdes aux purges internes en passant par le mensonge national de la démocratie participative, les français n'auront pas entendu parler d'eux-même. Non sans rappeler les ouvriers, qui s'étaient réfugiés chez Le Pen en 2002 une fois snobés par Jospin les pensant heureux puisque la croissance était repartie et que les 35H étaient solidement en place. Les français ne sont pas tous fonctionnaires, ne sont pas tous exempts d'impôts, n'ont pas pour seul objectif la pérénisation de leurs allocations quelqu'elles soient, et ne sont pas tous des femmes. Etre citoyen ne se définit pas comme être simplement au service électoral d'un parti historique mais plutôt être responsable. Etre citoyen dimanche, ce sera de barrer la route à Le Pen et à Ségo, qui représentent deux dangers différents mais qui annihile la Res Publica, et qui nous mèneront tous les deux droit dans le mur.

Posté par lecomtedelieura à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Appel au vote utile contre le PS et le FN

Nouveau commentaire