06 avril 2007

Ségolène en plein villepinisme

sego5_1_

Elle louchait depuis un moment sur les contrats aidés, elle vient d’inventer le plus terrible d’entre eux. Elle a résumé sa définition de la flexsécurité comme un mélange d’ultralibéralisme et d’assistanat en proposant le « Contrat Première Chance ». La convention entre trois partenaires qui s'engagent n’arrange personne :

Il serait temps que le parti socialiste nous explique où est leur planche à billet. Le pacte présidentiel ne comptait que 2 propositions sur 110 allant dans le sens de réductions de dépenses, et on s’éloigne encore de l’équilibre. En plus de prendre en charge le salaire, l’Etat s’occupe de trouver et de payer un tuteur et un référent externe (conseiller ANPE, mission locale etc.) choisi par la région.  Voilà qui ne fera du bien qu’aux stats du chômage, et qui délégitime toutes les attaques venant de gauche sur 5 ans de truquage statistique du gouvernement, via les contrats aidés et précaires. On ne peut pas dénoncer un bilan en faisant la promotion de ses recettes. 

Le jeune employé doit déjà subir une période de stage de 3 mois avec les rémunérations qu’on connaît. On a fait semblant d’écouter Génération Précaire, en se disant que ces jeunes en stage n’y resterait pas plus de quelques années, et ne seront pas des militants politiques longue durée. Donc pas d’action durable.

A la fin de ces trois mois de stage, la carotte, ou le bâton : un contrat d'apprentissage, de professionnalisation ou à durée indéterminée. Qu’importe pour l’entreprise, c’est elle qui a les cartes en main. Si elle veut se séparer du jeune à la fin de l’année, elle n’a qu’à rembourser les salaires : on appelle ça dans le jargon de ceux qui bossent un CDD d’un an, avec crédit à taux 0 pour l'entreprise. Quelle avancée ! Le CPE a crée la polémique car il officialisait 6 mois de précarité, le PS va plus loin et propose un an.

ceuxquonneverraplus 

Maintenant le PS est en train de retropédaler sur cette mesure à toute allure pour sauver la baraque.  Villepin avait eu le courage de choisir la fuite en avant. S’il n’avait pas proposé le CPE, il serait sans doute à la place de Sarkozy car plus consensuel et serait en passe de laminer la gauche sur le terrain du social. Il aurait été élu président.

vill

Le CPC serait envisageable, comme le CPE, si les jeunes pouvaient compter sur une meilleure circulation dans le monde du travail, comme dans les pays anglo-saxons.  Ce n’est évidemment pas le cas et à l’heure où les entreprises se plaignent d’une surcharge administrative. Ce n’est peut-être pas le moment de leur imposer une externalisation vers les collectivités locales de leur département des ressources humaines.

Pourquoi ne pas justement travailler sur cette flexibilité ? Au lieu d’enfermer le salarié entre l’entreprise et l’Etat (et de réduire mécaniquement sa liberté), pourquoi ne pas le pousser vers les 500.000 postes qui ne trouvent pas preneur, en lui permettant d’en changer plus facilement et fréquemment, de multiplier ses expériences et ses acquis? Les CNE sont rompus 50% du temps par le salarié : celui-ci est prêt à bouger si le travail ne lui convient pas. La gauche doit se rendre compte que la société a changé et le système linéaire avec un job à vie n’est plus qu’un schéma pour fonctionnaire frustré (Il est vrai le fond de commerce du PS) .Aujourd’hui même, IPSOS annonce Le Pen à 16% dans les sondages, son plus haut niveau jamais atteint.

Cette gauche défaillante d’une Ségolène Royal hors du temps,  candidate pour de mauvaises raisons, cache-sexe du vide  idéologique et de la division du parti en porte la plus grande responsabilité. Le train France qui pourrait battre des records de vitesse comme son TGV, déraille parce qu’un des deux rails de la démocratie part en travers. C’est dramatique.

Sarkozy, une fois élu, aura un boulevard pour gouverner, et s’il veut instaurer une dictature, il n’aura aucun problème…tout ça grâce à la fille du Colonel…

sarkoembleme

Posté par lecomtedelieura à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Ségolène en plein villepinisme

Nouveau commentaire